Le berger dans ses alpages.

Profitez de l'ambiance sonore des alpages en cliquant ci-dessous.

Lorsque, au mois de mai, nous avions transhumé en direction des alpages de l'Aup, c'est la pluie incessante qui nous accompagnait.

Aujourd'hui, nous avons le bonheur d' un temps plus clément pour accompagner Jean voir ses brebis vivre leur estive en montagne.

Nous sommes en weekend et sa famille et les proches viennent lui rendre visite dans son vallon de toujours.

***

Le vallon de l'Aup.

Les brebis se répartissent sur tout le territoire. On en rencontrera au Mauverney, au jas du Seigneur, au glacier de l'Aup... enfin, bref, un peu partout!

.

Le jour se lève sur la cabane du berger, encore fraiche de la nuit.

Jean ne dort pas là, mais vient chaque jour s'occuper des brebis de son fils René.

*

.

 

 

 

 

 

 

 

Nous voilà au point de départ: La forêt du Buissard et la cascade de Buchardet.

Jean entame une marche de 1h35 à travers le vallon, pour rejoindre la cabane.

Il fait cet aller/retour tous les jours, et c'est preuve que le pastoralisme c'est sa vie.

Aujourd'hui , sa fille Brigitte et moi même l'accompagnons au petit matin pour une journée à l'Aup.

***

ALPAGES DU VALGAUDEMAR

Génial! Je part enfin avec Jean voir ses brebis dans le fameux vallon de l'Aup. Il me tardait de découvrir sa vie de berger dans sa montagne à lui, celle qui le reçoit depuis 56 ans maintenant. Et pour moi, c'est tout nouveau!

Mais on n'arrive pas, comme ça, à la cabane du berger. Nous sommes dans le Parc des Ecrins, et la circulation y est interdite. Nous avons donc une longue marche à faire pour arriver à bon port. Mais que de bonheur que de progresser pas à pas jusqu'au fond de ce si beau vallon.

***

Le pont et le torrent de Buchardet.

.

.

 

 

 

 

 

 

 

Après le Buissard, nous arrivons à auteur de la Côte Barbanne.

Et Jean regarde déjà si il y a des brebis à hauteur des premiers

alpages, sous le Cros du Jas de la Lause.

Jumellage en direction du Jas du Seigneur, un secteur apprécié par les bestiaux.

On a déjà vue sur le vallon de l'Aup, et nous allons marcher jusqu'àu fond.

.

Les brebis sont bien là, en hauteur.

Un nuage vient de se poser, ce qui nous rappèle que les matins sont frais en altitude.

.

.

 

 

 

 

 

 

 

Nous redescendons à hauteur du torrent de Navette afin de

reprendre le sentier sur l'autre flanc.

.

Le pont et la cascade de la Pisse.

.

.

 

 

 

 

 

 

 

.

Le trajet parcouru est digne d'une randonnée.

.

En arrivant à Mauverney, on rencontre des brebis qui redescendent du Jas du Seigneur.

.

.

 

 

 

 

 

 

 

Jean jumelle en direction du Jas pour voir quelles brebis se trouvent

là haut. Concentré, Il suit leur comportement.

Allez! Quelque efforts sur la partie la plus pentue du trajet,

et nous aurons enfin vue sur la cabane.

.

La silhouette de Jean se découpe dans l'immensité du site.

***

ALPAGES DU VALGAUDEMAR

En arrivant à l'Aup, c'est un moment d'extase! Quel site somptueux! Quelles montagnes! Et cette cabane perdue dans ce cadre immence... Ici on est loin de tout. Il y a juste nous et le silence serain de ce magnifique pays. Seules les sonnailles se font entendre sur les hauteurs.

***

La cabane, enfin! Au coeur de l'Aup! Fantastique paysage!

Mal Cros, les glaciers, les alpages... nous voilà donc dans le monde où Jean aime tant vivre.

.

.

 

 

 

 

 

 

 

.

Enfin "à la maison"!

.

 

 

 

 

 

 

 

Il est temps de prendre une petite collation.

.

 

 

 

 

 

 

 

 

L'eau du petit bassin taillé dans un tronc d'arbre nous vient tout droit des glaciers.

.

.

.

 

 

 

 

 

 

 

Un groupe de chamois a été surpris par notre arrivée.

.

Ils décident de remonter vers le Jas du Seigneur.

.

.

Le moment est venu d'aller s'occuper des bêtes.

***

ALPAGES DU VALGAUDEMAR

Le travail du berger consiste à alimenter en sel le troupeau, s'occuper des animaux malades ou blessés, et aussi de surveiller les brebis aux jumelles. Ainsi Jean peux déceller le comportement particulier d'un animal qui aurait besoin de soins.

***

.

 

 

 

 

 

 

 

Direction l'enclot et le cabanon où deux bêtes blessées attendent là.

.

.

 

 

 

 

 

 

 

Les animaux manquent d'eau. Il faut aller en chercher au torrent.

.

.

.

 

 

 

 

 

 

 

.

.

 

 

 

 

 

 

 

Des brebis redescendent en direction de l'enclot.

.

A la crête de Pian, c'est l'effervescence.

.

Il est temps pour Jean de leur mettre du sel sur caillasses. Les brebis adorent ça!

.

 

 

 

 

 

 

 

Voilà enfin le troupeau  qui  arrive des pentes de Mauverney.

.

.

 

 

 

 

 

 

 

.

.

 

 

 

 

 

 

 

.

.

.

 

 

 

 

 

 

 

Une bête boite un peu. La technique pour l'attraper est affutée.

Quelques soins, et elle sera libre à nouveau.

.

 

 

 

 

 

 

 

Ces deux, par contre, retourneront au village des Costes. Elles sont trôp abimées.

Ensuite, le troupeau à l'habitude de repartir en directon du fond du vallon.

Colette et René les suivent dans leurs comportement.

.

 

 

 

 

 

 

 

Maintenant le troupeau est à hauteur du névé, à droite.

***

ALPAGES DU VALGAUDEMAR

Au fond du vallon, les paturages laissent place aux caillasses et aux neiges éternelles. Nous sommes au pied de Mal Cros, là où les marmottes se cachent, loin des randonneurs.

***

 

 

 

 

 

 

 

 

Jean observe des bêtes un peu dispersées.

.


Ces quatre retardataires partent en direction du cabanon.

Nous voilà à 1900m. d'altitude.

 

 

 

 

 

 

.

 

Je suis allé rejoindre les brebis au fond du vallon, mais elles ne sont déjà plus là.

Elles ont pris la direction du glacier de l'Aup, au fond de l'image.

.

 

 

 

 

 

 

 

Les voilà sur le glacier et les rocailles. Mais que font elles là?

A 2000 m. Il n'y a rien à brouter! En fait elles prennent le frais.

.

Depuis sa noble demeure, une marmotte me regarde passer.

Bon, tout est OK. Il est temps de prendre la pose méridienne, avant de rentrer aux Costes.

***

ALPAGES DU VALGAUDEMAR

Le travail du jour est accomplis et c'est l'heure de se restaurer et de prendre une pose, avant de rentrer au hameau des Costes.

***

.

 

 

 

 

 

 

 

Un bon repas s'impose avec la famille et les amis.

.

 

 

 

 

 

 

 

Rien ne vaut une bonne sieste dans ce reposant vallon de l'Aup.

Puis vient l'heure de retourner à la bergerie.

Au revoir l'Aup. Au revoir le vallon. Au revoir la cabane. A demain les brebis!

Et c'est partit pour une descente jusqu'àu Buissard, tout en bas, au fond de l'image.

A hauteur de la Pisse, passage délicat pour les brebis blessées.

Une journée comme les autres se termine, et demain on recommence. C'est comme ça tous les jours.

***

ALPAGES DU VALGAUDEMAR

Un clin d'oeil particulier à Colette et René qui sont les bergers en titre de ce troupeau.Et merci à eux pour l'acceuil qu'ils m'ont réservé. Tout ça mérite une suite à ce reportage...... peut être lors du rassemblement du troupeau pour le retour à la bergerie.

 

***

***

 

Commentaires (4)

1. Romane PIEL 25/12/2008

Elles sont là !, tes photos .. Ca fait revivre l'écran didon..
Un petit moment de nostalgie en pensant que les vacances chez vous c'est pas pour cette année .. BIENTOT ! J'espère..

Une famille merveilleuse ... Ma racine tout de même, merci mitch de nous faire vivre ca à distance..

2. Michele Guilhem Albi Tarn 08/10/2008 22h 08/10/2008

Michele Guilhem Albi Tarn 08/10/2008 22h merci à Michel pour ces tres belles photos qui me font revivre mon enfance en vacance avec ma mere dans le hameau des Portes d'ou elle etait originaire ; merci à mon oncle Jean, à mes cousins et cousines d'avoir été les acteurs de ce tres beau reportage car grace à lui je me replongerai dans cette vallee chere à mon coeur Un tres grand merci à Michel

3. Chantal 14/08/2008

Salut Michel,
Toute la semaine, j'ai ouvert ton site dans l'impatience de voir ces images, cette vie : la vraie qu'on ne trouve que dans la nature, dans le clapotis des sources et le tintement des sonnailles... Voilà ! ce soir ma patience est mille fois récompensée par ton reportage. Merci Michel de graver dans le rocher ces instants immortels, Merci Michel de graver dans nos mémoires ces quelques instants de bonheur pur, Merci Michel de graver dans nos coeurs l'amour de Jean pour la montagne et Merci à Jean de nous faire connaître et partager tout cela

4. isa 14/08/2008

Coucou Michel,

Merci, tu viens de me faire revivre ce matin depuis mon écran d'ordinateur, une journée que je connais par coeur, pour l'avoir pratiquer de nombreuses fois avec mon père qui à aussi ses brebis dans ce magnifique et authentique vallon de l'Aup. Tout y est, les photos sont tellement parlantes, l'abiance du pastoralisme, les gestes, les taches à accomplir chaque jours, les soins du troupeau etc..., tous ces noms des lieux que je connais bien et ces paysages grandioses, tu veux que je te dise il me semble entendre les sonnettes des brebis...!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site